La géo-ingénierie sur le point de tuer la vie sur la planète !


Une terrible information complète sur les méthodes, la nature physicochimique, les effets de la géoingénierie à base de nanoparticules d’aluminium sur la couche d’ozone, le cycle de l’eau, la vie de la flore, celle de la microfaune océanique ou terre végétale, les arbres, l’eau liquide sur terre. Le court-métrage de référence est du niveau de Hold-Up pour le covid ou de Sound of Freedom pour le trafic mondial sacrificiel des enfants (il en manque un d’ailleurs sur les méfaits (et non pas les « effets secondaires » des injections géniques expérimentales improprement dites « vaccins ». La preuve, sur Facebook une information vous dit que la science officielle tente d’étouffer ces révélations; tout comme les gouvernements, tout comme les ONG prétendument écologistes; bref comme toutes les composantes de l’Establishment depuis un siècle. 

La mauvaise nouvelle c’est que c’est pire que les trois précédents et bien plus grave que toutes les guerres en cours. C’est beaucoup plus grave parce que l’effet est amplifié parce que la vie n’a pas de système de défense pour cette pollution généralisée air eau sol aux nanoparticules d’aluminium.

Les nanoparticulez passent partout, et l’aluminium quand il est nanoparticulaire, se combine à toute atome ou molécule qui peut partager les 3 électrons qui lui manquent; en particulier les protéines.

Ces nanoparticules vont partout, perturbent tous les mécanismes de la vie et induisent par effet domino sur les océans la propagation des nanoplastiques jusque de l’eau dans l’atmosphère. Les viandes d’animaux terrestres que nous mangeons en sont pleines; comme nous. Cette pollution nanoparticulaire réactive explique que les microbes et les insectes disparaissent, explique que les pH des sols soient augmentés, que les arbres soient massivement défoliés. Les épandages expliquent la destruction de la couche d’Ozone avec les conséquences ressenties en UV B et en UV C . Les nanoparticules d’aluminium liées à nos protéines en plus des allergies et d’une contribution à Alzheimer nous rendent réactifs au wifi et autres ondes avec lesquelles elles peuvent entrer en résonance vibratoire.

L’équilibre air eau sol de la planète fonctionne selon la théorie mathématique du chaos et cette théorie a été résumée sous le terme d' »effet papillon ». Après avoir démontré la réalité et la nature des épandages de nanoparticules de baryum et d’aluminium, le film démontre que les effets dominos sont amplifiés par les synergies d’un milieu sur l’autre, d’une espèce sur l’autre. C’est tout l’équilibre qui est bouleversé et là ce n’est pas un phénomène cosmique, c’est bien un phénomène antropologique. La somme des effets est colossale pour la vie sur la planète. Elle est en particulier cohérente avec les doses démentes « d’aluminium capable de réagir » dans les vaccins obligatoires pour les nourissons et même les adultes. Cette conjonctions révèle une pulsion ou une volonté de mort.

L’augmentation de température du climat est une hérésie scientifique à des fins politiques mais la détérioration des régimes climatiques par la géoingénierie avec sa kirielle de conséquences amplifiées les unes par les autres est une réalité « mille fois plus » délétère que les injections géniques expérimentales. Ce conte pour enfants du réchauffement climatique masque depuis trop longtemps ce crime contre toute la vie.

La guerre, comme la vie, est une question trop sérieuse pour qu’on la laisse aux militaires, aux scientifiques et aux financiers de l’Etat-Profond. Il est grand temps de rétablir la transparence, la paix réelle dans l’idéologie (CF réponse du président Poutine à Tucker Carlson sur la fin à propos de comment retrouver la paix) et surtout une réalité démocratique. Là pour le coup, c’est urgent car quand la vie sera morte, elle sera morte pour tout et pour tous….

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire