Démocratie volée et géostratégie mondialiste


Share

Extrait de l’article en lien ci-dessous :

Quelqu’un demande au vice-président de Dominion, Dr Eric Coomer, s’il est possible de contourner le logiciel des systèmes électoraux et d’accéder directement aux bases de données qui gèrent les systèmes gérant les élections en Illinois.

Sa réponse a été : « Oui, si quelqu’un a l’accès. »

Le contournement des logiciels des systèmes électoraux signifie que quiconque y a accès peut manipuler le vote sans grand risque de détection.

Nous avons donc demandé à Coomer qui a accès à ces bases de données. Voici sa réponse :

« Les employés [de Dominion], les responsables des élections et les autres personnes qui doivent recevoir un accès ».

https://davidfrenkel.blog.tdg.ch/archive/2020/11/18/nouvelles-precisions-sur-les-fraudes-electorales-americaines-x-article-sur.html

Voilà comment techniquement le résultat des élections donnera la valeur des sondages comme résultat de l’élection présidentielle :
1) Un logiciel officiellement propre mais ayant une faille de sécurité accessible à distance sera utilisé par un sous-traitant privé de l’administration française pour saisir les résultats;
2) Un logiciel officieux utilisera la faille de sécurité d’accès au logiciel pour se connecter anonymement à la base de données du logiciel officiel;
3) au fur et à mesure que les résultats seront saisis manuellement, (ou dès qu’il y aura suffisamment de données ? ) le logiciel intrus les lira les modifiera les votes d’abord dans sa propre base de manière à répondre à un algorithme de piratage discret des voix,

4) ensuite il remplacera les valeurs réelles par les valeurs modifiées dans la base officielle

5) probablement y aura t-il plusieurs itérations de calcul au fur et à mesure que de nouvelles saisies feront s’écarter le résultats calculé précédent de l’objectif « sondage » fixé.
6) A la fin des saisies, la restitution par le logiciel officiel donnera donc le résultat calculé par le logiciel pirate

7) toute trace d’effraction sera effacée et le logiciel pirate sera déconnecté.

En 2017 « les voleurs de démocratie » ont dû connecter le logiciel pirate suffisamment tard pour avoir des données donc après 70% d’avancement du dépouillement. Quand le journal Sud Ouest a produit son annonce. Les résultats étaient donc justes.

Ensuite, après 70% d’avancement, le logiciel pirate a été branché pour voler les voix. Mais les votes étaient tellement décalés de l’objectif que la différence avec le résultat final s’est vue; même en faisant disparaître l’article.
De plus l’algorithme n’était sans doute pas au point car il a pompé tous les votes blancs de bureaux à Lyon, jusqu’à arriver à 0 bulletin blanc ce qui n’est jamais le cas.

Pour les élections américaines, c’était un peu différent. L’algorithme pirate a sans doute été branché assez tôt mais il n’était pas conçu pour fonctionner dans la plage du raz de marée en faveur de Trump. Il devait donc produire des résultats trop visiblement altérés. Il a fallu le débrancher en catastrophe et voler les voix de Trump pour les reporter sur Biden à la main (depuis l’Allemagne).

L’affaire a été étouffée parce qu’il fallait que Biden soit élu pour l’attaque stratégique de la Russie via l’Ukraine. Il avait une connaissance intime du dossier et ses petites combines pour s’enrichir, lui et son fils, au passage, étaient probablement considérées comme secondaires; tout comme celles de Macron avec Rothschild, Blackrock et Mc Kinsey ou de Vanderleyen avec Burlat/Pfizer et Mc Kinsey.


On comprend mieux les accusations de collusion avec la Russie contre Trump au mandat présidentiel américain précédent. Cela aura sans doute retardé leur projet stratégique de 5 ans. On comprend mieux aussi que Biden maintenant compromis comme Macron à tous les niveaux s’allie au maire de Moscou pour tenter de se débarrasser du principal accusateur potentiel : Vladimir Poutine; discrètement stimulé par Donal Trump le volé de second mandat pourtant plébiscité par ce poker menteur électoral .
A propos de maire de Moscou, il faut noter que c’était déjà ce poivrot corrompu et vendu au capitalisme d’Eltsine alors Maire de Moscou qui avait fait tomber Gorbatchef et à travers lui, livré les immenses ressources du peuple russe aux appétits des capitalistes mondialistes avec la complicité des oligarques et de la finance occidentale.

Il faut revenir en démocratie dans l’intérêt général et un moyen d’y contribuer c’est de relever les valeurs de dépouillement affichées dans chaque bureau avant qu’elles ne soient effacées. Même un seul bureau de très faux suffit à mettre le doute sur la totalité.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.