Choisis ton camp camarade !


Share

Michel Onfray a choisi : En critiquant dans un puissant média de milliardaire, les gens sensés qui résistent à la vaccination comme au passe sanitaire, tous dans le même sac, il montre qu’il a changé d’opposition contrôlée.

Il est passé en quelques années de l’opposition contrôlée du gauchiste qui sabotait Jean-Luc Mélenchon, (lequel reste d’ailleurs dans une opposition bon chic bon genre assez sectaire gauchiste) à l’opposition contrôlée du vieux réac qui sabote la droite Le Pen et quelques autres.

C’est finalement son ego démesuré qui l’amène à retourner sa veste du côté où il peut le plus parader dans les médias.

Car enfin, un prof de philo, même sans avoir lui-même les capacités de philosophe, qui prône la vaccination et le laisser-passer au nom de la confiance en la science, faisant semblant d’ignorer ou s’aveuglant sur les corruption patente : depuis les échantillons d’études bidonnées et rétractées juste après les décisions idiotes prises sur la base des résultats mal interprétés, en passant par les conflits d’intérêts des médecins de plateaux télé, en continuant par celle des chiens de gardes de médias de milliardaires et en terminant par les allégeances des politiques à ces mêmes forces financières.

Comment peut-il tenir se discours sans prendre en compte les visées ultérieures annoncées partout dans les milieux autorisés sur l’identité numérique injectée et le contrôle total de la santé publique jusqu’aux pensées ?

Comment peut-il oublier les méfaits psychiques, liberticides, anti-démocratiques des conséquences du nouvel apparteid et des mesures dites barrières et prouvées comme non seulement complètement contre-productives mais délétères ?

Le philosophe, c’est celui qui tire la synthèse de tous les paramètres. Cet habitué des plateaux est loin d’en avoir le niveau; tout comme il est passé à côté de beaucoup d’autres nuances de l’histoire; En particulier le rôle éminemment bénéfiques de Robespierre pour le peuple et pour ces salauds de coulisses de Girondins qu’il prône.

Qu’il s’en aille ! Qu’ils s’en aillent tous !

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *