covid et paracetamol : Erreur ou faute intentionnelle préméditée?


Share

Extraordinaire ! de la vraie science comme on l’aime !

La première conclusion générale est qu’il ne faut pas faire diminuer la quantité de glutathion circulant, et que toute action en ce sens est une erreur,…, que nos « autorités » ont faite en imposant le paracétamol. L’apparition de difficultés respiratoires au bout de 10 jours pourrait bien être le fait des 4g de paracétamol prescrits journellement.

Je rebondis sur l’article d’André Fougerousse (31) qui indique que c’est bien l’excès d’oxydants qui est à l’origine de la thrombose, oxydants qui sont normalement réprimés par le glutathion. Les thromboses associées à la spike ne seraient donc pas dues au hasard.

Je ne sais pas si Peronne le savait lorsqu’il a écrit « y a-t-il une erreur qu’ »ils » n’ont pas commise mais ce qui est sûr c’est que toutes les erreurs vont dans le même sens et que ce sens coïncide curieusement avec les anticipations prospectives informatico-santé-public de Deloitte et avec la part que compte y prendre Thalès dans son site en anglais.

Le prénom anglais Bill serait-il la nouvelle traduction du prénom allemand Adolph ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *