Désobéissance, maintenant ! et qu’ils dégagent tous !


Share

Malheur au pays gouverné par un enfant !

Pourquoi dès maintenant ?

La pandémie existe. Le virus nouveau a comme particularité d’être très contagieux pendant longtemps mais il n’est pas plus grave que les grippes saisonnières. C’est un phénomène avant tout médiatique (voir http://www.deboutlafrance.fr/2020/04/covid-19-une-pandemie-du-spectacle-et-de-la-peur/) destiné à limiter la charge des structures médicales exsangues et rassurer la population devant la vague plus haute et plus tardive que les autres années.

Les gouvernements mal préparés par une administration percluse d’idéologie libérale dérégulée sont acculés à des mesures aussi spectaculaires que peu efficaces pour avoir voulu faire de mauvaises économies excluant la notion de bien commun, justifiés par des expédients sophistiques irréalistes.

Lorsque la vague, certes plus soudaine que celles des grippes des années précédentes sera passée tout reprendra comme avant au plan politique;  avec juste quelques procès spectacles et controverses télévisés car le pouvoir sera toujours aux mains de ces fanatiques de l’idéologie des marchés et du capital dérégulé remplacer leur système destructeur de l’intérêt général dès maintenant par un système plus constructif : http://www.deboutlafrance.fr/2019/01/rendre-les-pauvres-riches-partie-7-sappuyer-sur-le-modele-tour-eiffel-pour-installer-la-qualite-malgre-les-dominants/

1)    Aller à l’encontre des ordres

Délivrance de l’hydroxychloroquine (Plaquenil) et Azithromycine, tests et masques

–          Vente par Sanofi qui s’est déjà proposé et autres laboratoires concernés de source sûre (risques contrefaçons) et malgré l’interdiction ; éventuellement sous la pression des salariés

  • Stocks par les entreprises de distribution de médicaments éventuellement là aussi sous la pression des salariés

–          Approvisionnement par les pharmaciens avec ou sans la bénédiction de leur ordre

–          Prescription par tous les médecins (sauf aux responsables politiques et employés de ministères ?)

  • Organisation de tests de dépistage et de présence d’anticorps dans toutes les pharmacies
  • Ventes de masques d’hygiène et même FPP2 dans toutes les pharmacies

Sortir sans se faire prendre par la répression et sans propager la contamination

  • Promenade quotidienne une heure 1 km systématique et achats de l’unique baguette de pain quotidien
  • Réserves alimentaires pour permettre à la distribution de faire pression
  • Refus de

Rétablissement de l’équité capital travail

  • Rétablissement de critères d’intérêt général par déclaration d’abrogation sur le fond des lois scélérates et de nouvelles lois de substitution sous forme de principes et de valeurs seuils
  • Contrôles fiscaux diligentés sans autorisation ministérielles par les fonctionnaires et avec perquisitions dans les règles ou pas auprès de toutes les fortunes supérieures au-dessus d’un seuil à déterminer (typiquement celui permettant l’organisation méthodique de l’évasion fiscale légale soit le 0,1% ou le 1%)

 Fonctionnaires (ils ne pourront pas virer ou placardiser tout le monde) (coordination via les syndicats)

  • Rupture du devoir de réserve
  • De tous les ministères à tous les niveaux; y compris services de renseignements concernant en particulier les trafics financiers, scandales décisionnels, corruptions actives ou passives par l’industrie, la finance ou les services secrets étrangers, comptes offshore d’hommes politiques … (à commencer par Macron) – même avec seulement faisceau d’informations concordantes présentés comme tels en guise de preuve
  • Information systématique de la presse indépendante (de tous bords)
  • Justice = refus ou lenteurs de poursuite, en particulier pour diffamation et protection des sources
  • Refus d’obéissance systématique aux injonctions européennes
  • Grèves du zèle pour ce qui doit être arrêté ou freiné (non indispensable)
  • Commandes ; y compris sans autorisation hiérarchique pour ce qui doit être maintenu
  • Souplesse des contrôles de police uniquement centrés sur les rassemblements sans port du masque
  • Refus d’exécution de missions dévolues à un autre corps sauf urgence sanitaire ou terroriste
  • Refus d’utilisation de LBD ou grenades dans les ordres illégaux ou disproportionnés
  • Orientation éventuellement contraire aux ordres (de Castaner ou Lallement ou « préfet de Fontainebleau » ou « maire de Sanary »…) sur les zones réellement à fort risques de contamination et sur les trafics et banditismes ou terrorisme importants ;
  • refus de toute démonstration de force (hyper présence en forêt de Fontainebleau)
  • refus de tout gaspillage (heures d’hélicoptère pour deux randonneurs en montagne)
  • Organisation-encadrement d’un « confinement à l’air libre » des cités en mettant la population inactive et jeune dans une contribution (apport de nourriture aux vieux, surveillance et masques ; on joue au foot, on fait du vélo, on (re)vit… )
  • Mêmes dispositions de protection individuelles pour la police que pour les commerçants
  • Publication des informations de filiation de capital ; notamment des entreprises pharmaceutiques
  • pu

Distribution alimentaire

  • Applications de taxes à l’importation à répartir 50/50 avec les pays exportateurs en fonction du différentiel social, environnemental et d’attractivité fiscale du capital et de ses revenus récents. Estimation
  • Organisation via les corporations de marchés de petits producteurs et achat préférentiel (masque FFP2 pour vendeurs et d’hygiène pour clients) – proposition de tests de dépistages
  • Refus systématique de payer les amendes
  • Taxe organisée par les douaniers éventuellement contre l’avis de leur hiérarchie sur le différentiel des salaires des chauffeurs
  • Taxe à
  • Refus d’entreprise ou du cariste de décharger les camions conduits par des chauffeurs de l’Est ou d’ailleurs si pas payé la taxe différentielle de salaire et de conditions sociale à la frontière

Restauration et commerces pas indispensables

  • Réouverture de tous les restaurants avec moitié ou tiers de tables et protection FFP2 du personnel et tests quotidiens
  • Réouverture de tous les petits commerces avec protection du personnel, gestion de la densité de présence par la sécurité et crédit à la consommation
  • Maintien des fermetures des centres commerciaux

Toilettes publiques

  • Réouverture de tous les cafés pour les toilettes avec droit à une boisson après y être passé et avec masque
  • Réouverture sans autorisation hiérarchiques et par n’importe quel moyen des toilettes publiques

Usines arrêtées utiles ou fermées récemment et nécessaires

  • Famar : reprise par un belge mais ajouter augmentation de capital et reprise par les salariés
  • Luxfer : remise en fonctionnement sans autorisation et prise de possession collective de fait au prorata des ex rémunérations

Banques

  • Accord de prêt à taux réduits garanti par BPI ou directement par les banques d’Etat sans conditions et en proportion du chiffre d’affaire ou du revenu durant le confinement
  • Accord d’ouverture de compte pour les entreprises reprises de fait par les salariés
  • Retrait de l’argent sur les comptes de tous les déposants lorsqu’une banque refuse de prêter ou maltraite un épargnant
  • Communication aux médias indépendants d’informations utiles sur les capitaux et mouvement de capitaux importants
  • Préparation d’une nouvelle monnaie et des conditions de convertibilité

Employés de chambres de commerce, notaires, avocats

  • Création sans autorisation hiérarchique de statuts d’entreprises ou de nouveau contrats d’urgence même illégaux pour permettre le fonctionnement de ce qui doit refonctionner dans l’intérêt général immédiat ou futur (réindustrialisation) lors de reprises d’autorité par les salariés.
  • Établissements de contrats commerciaux d’urgence avec garantie BPI

Dirigeant d’entreprises

  • Fournir en tant que de besoin selon les principes de prévention et les évaluations de risques participatives les tests, les masques adaptés et l’hydroxychloroqine+Azithromycine
  • Investir dans les équipements et logiciels permettant de relancer les fabrications françaises
  • Augmenter considérablement l’intéressement et la participation
  • Diminuer les écarts de rémunération entre haut et bas de la hiérarchie des travailleurs

Medias

2) Simultanément tous sans préavis de grève (nous sommes en guerre) soigneusement préparé-planifié, avec une organisation établie de la communication de mise en œuvre, avec toutes les forces quelles que soient leurs idéologies : arrêter, ralentir ou paralyser jusqu’à démission du gouvernement :

Système de santé

  • Fonctionnement des hôpitaux sauf urgences vitales
  • Transfert des malades graves du CHRU de Nancy,  et arrêt de l’hôpital

Transport

  • Paris intra muros (mieux vaut prendre son temps, bouger et respirer l’air libre)
  • Remplissage clairsemé de RER successifs (horaires aléatoires) du matin, du midi et du soir pour les indispensables paris-banlieue
  • Idem grandes villes

Énergie

  • Travaux et coupures sur les lignes des productions pas indispensables
  • Microcoupures et baisses de tensions sur les secteurs sans risques
  • Coupures électriques domestiques les nuits
  • Coupures électriques permanentes des entreprises de communication des 9 milliardaires
  • Octroi de carburant en station uniquement au transport indispensables, en règle des taxes et aux professions médicales et autres indispensables (par exemple véhicules de police, gendarmerie, de l’armée si elle ne bouge pas mais refus aux CRS)

Banques

  • Refus de prêts à toutes les grandes entreprises
  • Refus ou lenteur ou morcellement ou erreur dans l’application des ordres de transactions financières spéculatives ou pas indispensable ou de fuite de capitaux
  • Calculs des taxes et transmission de tous les mouvements à des correspondants désignés du ministère des finances

Administrations

  • Suspension de toutes les subventions aux entreprises de communication et de culture
  • Réallocation des subventions aux « faibles » (handicapés)
  • Interruption des subventions aux entreprises de communications appartenant directement ou indirectement à des milliardaires

Communication

  • Intégration contre les directions de programmes de grands groupes ou de communication d’état engagée pour le gouvernement en place d’émissions pédagogiques (auto-défense contre manipulations par l’image, santé, alimentation, sociologie, philosophie, économie, auto-défense et protection des enfants contre les écrans, auto-défense contre la publicité, organisation de consommateurs pour procès en surveillance, en abus de pouvoir, juridique…) à place de séries B US ou du foot… ce qui n’empêche pas quelques distractions
  • Refus de construction d’informations tronquées ou mêlant du vrai en demi teinte et du faux amplifié
  • Perturbation des diffusions d’informations frelatées
  • Questions permettant à l’opposition de se mettre en valeur ou de pointer sur l’extrémisme ou l’approche réactionnaire ou l’approche de classe dominante ou l’approche idéologique de marché de la majorité présidentielle
  • De la part des intervenants grand public ou même des journalistes invités aux émissions : changement surprise des questions « au premier ministre » en direct aux heures de grande écoute; avec beaucoup moins de complaisance….

Informatique

  • Mises à jour et pannes fréquentes dans les systèmes des entreprises de communication du groupe des milliardaires.
  • Coupure ou ralentissement des lignes utilisées par les entreprises pour mettre leurs données sur des serveurs américains
  • Coupure ou ralentissement des requêtes internet utilisant des moteurs de recherche américains
  • Promotion des logiciels français, européens sans espionnage et cryptés de bout en bout
  • Mise en place d’un réseau social, visio conférence, plate-forme collaborative français avec serveurs français ; au besoin par fusion des applications existantes et de leurs entreprises.

Police-CRS-Gendarmerie-armée

  • Refus de participation ou semblant de participation à toute opération soit disant de maintien de l’ordre pour toute répression
  • Refus des ordres illégaux
  • Droit de retrait face au danger de contamination par le public
  • Refus d’utilisation des grenades et LBD pour le maintien de l’ordre
  • Intervention sans ordre avant même les tentatives de casseurs
  • Dénonciation des policiers casseurs infiltrés
  • Dénonciation et stigmatisation interne des forcenés tortionnaires des populations vulnérables les poussant à la démission par la pression de groupe
  • Désolidarisation systématique des faux-témoignages de couverture de « bavures » type Ben Alliah

Production (hors indispensables)

  • Les fabrications pas indispensables ayant été autorisées par dérogation voitures et avions
  • L’approvisionnement en carburant
  • L’approvisionnement en denrées alimentaires hors féculents, produits d’hygiène, alimentation bébés et écoulement des productions hors usines de petits producteurs
  • Les livraisons d’achats sur internet
  • Les transports de denrées
  • Préférer les arrêts remonté en amont de chaine de matière première pour limiter le nombre de grévistes et maximiser les et soutenir les grévistes 
  • Grève des auditeurs pour toute contribution aux maintiens de certifications de systèmes de management de type qualité menaçant de rendre caduque tous les contrats commerciaux liés
  • Grèves du zèle notamment des contrôles qualité
  • Arrêts maladie…

Ménages

  • Suspension des virements et de tous les paiements de factures dépenses forcées (loyer, eau, électricité, gaz)
  • Éviter les péages
  • Réallouer l’argent et le temps aux petits commerçants et à la préparation maison
  • Refus de paiement de toute amende
  • Adhésions à « tous » les mouvements de lutte contre les libertés : vitesse et radars sur la route, association de dépôt de plainte contre une grande entreprise (avis, Air France, Transavia, Easy Jet, …)
  • Comportement anti-contagion responsable
  • Transgression de toutes les règles restreignant la liberté de mouvement
  • Protestations systématiques contre les temps d’attentes trop long

Avocats

  • Organisation de class actions contre les privatisations
  • Organisation de class actions contre les grandes entreprises privées abusant de leur pouvoir (temps d’attente, amendes contractuelles, contrats imposés, surveillance de surf internet pour publicité ciblée forcée par obligation de paramétrage anti-cookies du navigateur, capitalisation d’information par les réseaux sociaux….)
Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire