Il faut achever le parti socialiste ; maintenant !


Je lis souvent « on est content parce qu’on est attaqué et on est attaqué parce qu’on va gagner ». Ce n’est pas si sûr.

Il ne faut pas se satisfaire d’avoir fait une belle campagne. Il faut gagner; Et pour gagner, il faut lutter. Il faut donc répondre aux agressions, aux mensonges; avec humour et dérision mais il faut un tir nourri de réponses car « qui ne dit mot consent ». J’ai l’impression que les insoumis sont sidérés par leur percée et ça risque d’être la faiblesse qui nous fera manquer le but de quelques voix (qu’il faut s’apprêter à bien compter car je lis déjà que 500 000 personnes vont pouvoir voter deux fois pour cause de bug informatique….)

Les plus dangereux sont les solfériniens et leurs rouages de pouvoir : Mediapart et le président Hollande en tête. L’article de Mediapart et le reniement une fois de plus de ses engagements confirme les consignes des cadres aux militants socialistes publiés récemment par un insoumis.
Comment ose t-il ce président suppôt de la finance et par là déjà traître à son peuple, déjà traître à la démocratie avec ses déclarations de guerre incontrôlées, déjà criminel avec sa liste d’assassinat prétendument d’état et son soutien à des bombardements illégaux, comment ose t-il ce président fait de la France la risée du monde entier avec ses escapades en scooter et son vaudeville à l’Elysée, comment ose t-il mépriser les insoumis totalisant plus de 20% des intentions dévote, en annonçant qu’il ne fera pas la passation de pouvoir si JLM est élu ?!

La jalousie est le propre des petits et les temps sont passés aux grands. Il peut être jaloux car est vrai que JLM lui a de l’étoffe; JLM lui a de la hauteur, de la profondeur et de la largeur de vue. Comment avec un tel manque de dignité a t-il pu arriver à la plus haute fonction ? L’oeuvre de la trahison du parti socialiste sanctionné par le départ des « justes ».

N’en déplaise au journaliste félon de Mediapart toujours au prise avec ses vielles lunes insidieusement calomniatrices, certains hommes politiques peuvent ne pas être méprisés ou haïs. Certains hommes politique exceptionnels peuvent être aimés parce qu’ils sont animé par la vertu ! Et c’est le cas de JL Mélenchon. Cette intuition du peuple qui aime son futur président et surtout ses raisons structurelles et humaines qui l’y conduisent seraient sans doute à développer dans la guérilla préélectorale de cette semaine.

Ceux qui menacent la victoire de JLM ce ne sont pas Macron, ni Fillon, ce sont les solfériniens.
Ces prétendument socialistes qui s’ils se ralliaient feraient sa victoire de l’avenir en commun. Mais comme leurs chefs sont vendus à l’idéologie libérale extrémiste ou uniquement soucieux de servir la finance pour leurs intérêts personnel, il faut en appeler aux électeurs socialistes.
Etant maintenant donné qu’Hollande a renié sa déclaration de ne pas intervenir, il faut renier le pacte de non agression.
Non pas envers Hamon personnellement car ce serait maladroit mais en débauchant les voies socialistes fidèles par convention; par exemple en montrant à quel point leur cache-sexe social qu’est Hamon masque mal la réalité ultra libérale de la mécanique du parti. A l’exception d’Hamon, Royal et Filoche, il faut achever médiatiquement le parti socialiste ! Et si quelques lucides de ce corbillard agressif voulaient bien nous rejoindre ce serait bien qu’il en soit encore temps.

Il faut le faire vite et fort car dans une semaine il sera peut-être trop tard. Quant à moi, je boycotterai désormais Médiapart comme déjà les autres médias depuis longtemps. Car ce qu’on peut accepter d’un adversaire on ne peut pas l’accepter d’un allié. Mais il est vrai qu’on ne peut être trahi que par les siens….